Les taux hypothécaires au plus bas

Un prêt hypothécaire à taux fixe pour une durée de dix ans à 0,80%, sans pénalité en cas de remboursement anticipé… C'est la proposition reçue par un de nos clients il y a quelques semaines. En vingt ans d'expérience dans le domaine du financement hypothécaire, c'est du jamais vu !  

Cette offre de financement hypothécaire peut sembler quelque peu irrationnelle. Elle trouve pourtant une explication dans la conjoncture économique que nous traversons depuis quelques temps.

Il faut se rappeler que la crise de 2008 a fortement marqué le monde économique actuel. Les marchés financiers ont traversé cette période complexe, principalement grâce à une baisse des taux de référence des Banques Centrales à travers le monde. Ce système de baisse des taux a été mis en place par les différents gouvernements pour redynamiser l'économie.

Les taux hypothécaires, étant directement liés à ces taux de références (taux auxquels les banques s'échangent de l'argent), ont drastiquement baissé.

En parallèle, la stabilité économique et politique de la Suisse a rendu sa monnaie très intéressante vis-à-vis des autres devises. La demande augmentait constamment de la part des investisseurs étrangers, ce qui faisait baisser le taux de change en défaveur de l'économie locale.

En 2011, le gouvernement a pris une mesure complémentaire assez inhabituelle en mettant en place un contrôle du taux de change EUR / CHF à 1.20, appelé le “Peg”.

Ce taux plancher a été aboli en 2015 car il devenait trop difficile à maintenir par la Banque Nationale Suisse, face à la demande croissante pour la devise. Cependant, ôter ce contrôle sans une action encore plus forte pour rendre la devise helvétique moins attractive était très risqué. Le jour de la levée du Peg, nous avons constaté une variation quasi instantanée du taux, passant de 1.20 à 0.80.

Ainsi, il a été décidé d'accompagner la levée du Peg d'un intérêt négatif sur les dépôts monétaires déposés auprès de la BNS et ce, à hauteur de 0.75%. La BNS pourrait même taxer les dépôts monétaires dans une fourchette allant de -0.75% à -1.25% ce qui laisserait une marge de manoeuvre au cas où cela ne suffirait pas pour rendre le Franc suisse moins intéressant.

Les banques s'échangent de l'argent quasiment gratuitement . Cela permet donc aux clients de bénéficier d'un taux hypothécaire à un prix quasiment identique, qu'il s'agisse du taux Libor ou du taux fixe 10 ans. Le taux de refinancement sur lequel le prêteur ajoute sa marge est proche de 0 dans les deux cas.

Que va-t-il se passer à l'avenir ? Fort de ce qui précède nous allons prendre un engagement en affirmant que les taux hypothécaires ne vont pas descendre plus bas. Les taux (hors marge) navigant aux alentours de zéro, le risque d'erreur de cette prise de position reste bien maîtrisé…

Cependant, le fait que les taux soient historiquement au plus bas n'exclut pas totalement le danger de pénalités de remboursement anticipé. Le choix des taux d'un prêt hypothécaire nécessite une analyse des besoins de chaque emprunteur afin d'éviter de possibles désagréables comme des pénalités en cas de remboursement du prêt de manière anticipée. Nos analystes vous aideront à prendre ces décisions afin d'éviter les pièges.

Les informations contenues sur le site ont un but exclusivement informatif. Ces informations ne constituent en aucun cas une recommandation, une invitation ou une offre à conclure un contrat, ni à acheter ou à vendre un bien immobilier.

Commencez votre projet avec e-Potek

e-Potek vous accompagne pendant toute la durée de votre projet immobilier.

Montez votre dossier, comparez les prêteurs, obtenez les meilleurs conditions de prêt, gratuitement et en quelques clics.